Le tablier

La bâche publicitaire plutôt dans des couleurs « peps » et avec une touche musicale peut se retrouver aussi sur…un tablier. Son côté lisse et imperméable permet à l’artiste de faire glisser la peinture, d’empêcher de se salir sans pour cela devoir changer l’entièreté de ses vêtements. Son côté pratique est que d’un simple coup d’éponge, il sera a nouveau prêt pour recevoir l’élan spontané de la générosité absolue.

L’autre face dans un tissu épais en coton de couleur noir lui donne un côté « So chic ». Je l’ai orné d’une broderie au nom de son propriétaire, l’artiste « Régis Gomez ». D’ailleurs, si vous voulez découvrir son élan de spontanéité suivez ce lien .

Il ne se ferme pas comme un tablier que l’on connait, celui qui orne et qu’on utilise dans la cuisine en général. Vous voyez celui avec du tissu? celui que l’on ferme en faisant des noeuds pour le fermer. Non, celui-ci à des mousquetons et des oeillets….THE tablier de l’artisan. Des sangles en ceintures de sécurité recyclées se croisent dans le dos et sont réglables pour s’ajuster au mieux à la morphologie de son propriétaire.

Une nouvelle vie pour la bâche publicitaire. Son propriétaire est ravi…

« On peut être élégant avec un tablier »

Pierre Cardin