De l’art porté à l’art posé

Je dis toujours que mes sacs sont des sculptures, je les travaille tel en trois dimensions. C’est ce que j’appelle de l’art porté.

J’ai voulu porter mes créations, en ayant l’idée ferme que l’art n’était pas uniquement destiné à être accroché, posé, une façon de transporter dans divers lieux mes créations et les porter à l’oeil des individus, croisés dans divers lieux.
« Quand vous ne venez pas à l’art, l’art vient à vous ».

Mes mains s’essayent, mon esprit vagabonde et l’envie me porte…

Dans cet article, je vous présente mes sculptures sur socle.

Vous y verrez peut-être un arbre, une fleur, un tableau…Faites-en l’interprétation que vous voulez voir. L’art vous transporte, vous fait voyager, vous fait voir des choses, des objets que votre oeil interprète. Que ce soit un rêve ou une réalité. Pour moi, il me transporte dans une vie parallèle, il me permet de m’exprimer, de projeter ce qui se passe en moi, une émotion, sans spécialement réfléchir. Je me laisse guider par mon instinct, ce qui ressort naturellement de moi. Mes mains s’expriment et je les laisse me guider.

D’une sensibilité extrême et rêveuse à souhait, me voilà ! J’aime me promener dans ma tête et je partage avec vous une partie de moi dans mes créations.

Je sculpte, je donne une forme, parfois un sac, une sculpture, du moment que je puisse m’exprimer, sortir les sensations, les sentiments que je ressens ou qui se cache en moi. Mes émotions me surprennent même parfois !

Vous pouvez découvrir ci-dessous “l’envolée de la carapace” et je vous compte son histoire ;

Pour créer mes carapaces, je suis partie d’un dessin avec un point central.

J’ai trouvé l’équilibre de mes parties de carapace en partant de ce point central et en me projetant dans l’espace. De cette façon, j’ai pu obtenir la forme de celle-ci comme je l’avais imaginée au départ.

L’envolée de la carapace peut s’ouvrir et se refermer ce qui donne encore plus de sens à cette envie de fuir sans vraiment pouvoir s’envoler, s’en vraiment pouvoir partir de cette carapace protectrice.
Pour marquer l’envolée vers cet espace dans lequel j’avais envie de me diriger, j’ai projeté de la peinture vers mes lignes de direction. Ces couleurs s’envolent !

Laisser un commentaire